Les CONTRACTURES musculaires

Les-CONTRACTURES-musculaires-magnesium

Les contractures  sont les formes les plus connues    et les mieux reconnues  de la spasmophilie  ou de la simple carence occasionnelle.  

Ce que l’on sait moins, c’est  que ces contractures  peuvent atteindre   TOUS les MUSCLES ,à savoir tous les muscles rouges et tous les muscles lisses ! (Cf article « Les carences : les symptomes »)

1- Muscles ROUGES … TOUS les muscles rouges

Tout le monde connait les crampes des mollets ou la crispation des doigts,  le battement de aupière( bléphrospasme), le grincement des dents ( bruxisme), etc…

Mais certains  troubles ne sont pas reliés  à des contractures,  et pourtant, ce sont aussi des crise de tétanie des muscles rouges :

  • Les tics de la face ou du corps
  • la boule dans la gorge
  • les trapèzes  et sternoncléï-domastoïdiens
  • muscles de la nuque :torticolis
  • le diaphragme : hoquets,
  • le coeur : tachycardie,
  • l’utérus : règles douloureuses
  • le voile du palais : peut-être responsable de l’apnée du sommeil,
  • les muscles de la nuque…

2- Muscles  LISSES en particulier, au même titre que les muscles ROUGES :

  • Pylore,  responsables de l’ ANOREXIE dire mentale;
  • Colon, responsable de CONSTIPATION opiniâtre;
  • Probablement PAROIS vasculaires, coronaires,  ANGINE DE POITRINE.
  • Bronche, ASTHME.

Elles sont dues à une carence en magnésium, qui entraîne une chute du potassium. Le potassium reste bas,  tant que l’organisme n’est pas  rechargé en magnésium . Il revient à un taux normal, spontanément quand l’organisme  est rechargé en magnésium.

En cas de carence en magnésium,  le calcium prend la place du magnésium au niveau de la plaque neuro-musculaire et le calcium est un excitant.

TRAITEMENT PRIMORDIAL des contractures, c’est le magnésium….

POURQUOI ?

Parce que la chute du magnésium entraîne une chute du potassium. Or le potassium  joue un rôle élémentaire dans la contraction musculaire.

Tant que le magnésium est bas, l’apport médicamenteux de potassium  ne fait pas remonter son taux.

Par contre le taux de potassium remonte spontanément, lors de la recharge en magnésium !

Quoiqu’il en soit le magnésium est un « passage obligé ». C’est le seul traitement !

Comme dans toutes les  carences en magnésium, quelque soient les symptômes, il faut  associer à l’apport de magnésium, autant que possible, tous les moyens qui peuvent diminuer le stress, quel qu’il soit. (Cf article « Quel magnésium prendre, en général »)

CONTRE-INDICATIONS absolues :

  • INSUFFISANCE RÉNALE
  • PARKINSON
  • MYOPATHIES
  • Très éventuelle allergie…

PRÉCAUTIONS d’emploi

Dans tous les cas, afin de ne pas risquer de passer à côté, entre autres, d’une anémie ou d »un diabète… il est conseillé de faire pratiquer  un bilan, au minimum :numération formule sanguine, plaquettes,  ionogramme, urée, créatinine sucre et albumine dans les urines, , transaminases, bilan thyroïdien…