BOUCHES SÈCHES et magnésium

Le syndrome des « bouches sèches »  pourrait bien être un symptôme  traduisant un manque de magnésium.  Aucune étude n’ a été faite sur ce sujet, mais la clinique  sur les quelques cas que j’ai constatés, est  indéniable!  Chez les spasmophiles  avec qui j’ai été en contact,  l’apport de magnésium, entraîne une réapparition du flux salivaire de façon incontestable, parfois spectaculaire !

J’ ai trop peu de cas pour en tirer des conclusions hâtives, mais cela vaudrait la peine d’une « étude en double aveugle ».

1- SYNDROME DE GOUGEROT -SJÖGREN

La première chose est d’éliminer un syndrome de Gougerot-Sjögren, (Sécheresse associée des glandes salivaires et des glandes lacrymales : c’est l’ophtalmologiste qui pourra confirmer ou infirmer l’atteinte des glandes lacrymales  et engager un bilan diagnostique).

Ceci étant fait, se pose la question de savoir pourquoi, la nuit  le plus souvent, les patients, se retrouvent avec une bouche sèche ? À ma connaissance, les autres  causes possibles sont :

2 HYDRATATION  QUOTIDIENNE  insuffisante

S’assurer que l’on boit assez dans la journée ( au moins un litre et demi par jour) et ne pas hésiter à garder une bouteille d’eau sous la main la nuit.

3 DORMIR LA BOUCHE OUVERTE

La cause la plus simple : le nez se bouche et l’on ouvre  la bouche  par commodité, pour respirer plus facilement. Sans gravité.

  • Il suffit d’avoir un verre d’eau près de soi… Et tenter de prendre conscience du fait,  pour se contraindre à fermer la bouche.
  • Déboucher son nez avant de se coucher, grâce à un mouchage et  des gouttes nasales ou des sprays… (surtout ne rien prendre à base  de corticoïdes).

4 TÉTANIE des  CANAUX SALIVAIRES  

Symptôme non évident de la carence en  magnésium et qui cliniquement semble incontestable !

Certains  patients spasmophiles m’ont  dit que cette sécheresse de la bouche, parfois intense,  qui les réveillait la nuit, s’accompagnait :

  • de contractures musculaires  discrètes, mais réelles, sans pourtant aller jusqu’à la crise de tétanie.
  • parfois  de discrets grincements des dents (bruxisme).
  •  ou d’agacements des jambes, voir des bras, typiques de la carence en magnésium, etc…   
  • Mais, cette sécheresse peut aussi, être une manifestation totalement isolée. La prise de magnésium entraîne presque immédiatement  un flux de salive, parfois  spectaculaire !

Les spasmophiles, qui prennent quotidiennement du magnésium, peuvent arriver à une certaine « saturation »… S’ils prennent une trop forte dose, cela peut avoir un effet paradoxal.

Ils  doivent, alors ne  prendre que  la dose de magnésium utile et nécessaire, quand ils en éprouvent le besoin … cela peut aller, de un simple quart  de comprimé,  soit 25 mg, voire un demi  50 mg,  à trois quart 75 mg ou un comprimé 100 mg.

C’est à chacun de prendre conscience de ce dont il a besoin, au jour le jour.

OR  , ces patients ont constaté qu’après la prise de magnésium, la salive affluait de nouveau dans la bouche ! Preuve clinique, s’il en est une,  que les canaux salivaires se sont dé-contracturés dès l’apport de magnésium !

(Voir article  « Quel magnésium prendre »)

La carence en magnésium s’associe souvent à une chute du  potassium,  – probablement la cause des contractures. Le taux de  potassium ne remonte pas avec l’apport de potassium, mais qui revient à la normal quand  le taux  magnésium lui-même se normalise). Or iIl est bien dit dans l’article « Les Carences, les symptômes » que non seulement les muscles rouges se contractent en cas de tétanie, mais aussi les muscles lisses, comme aussi :

  • le colon dans la constipation  en particulier,  constipation sévère, dite opiniâtre.
  • le pylore dans  l’anorexie,  dite mentale. (Cf articles correspondants)

5 CERTAINS MÉDICAMENTS

Ce symptôme bien connu,  est à considérer,  avec le prescripteur,  à savoir, s’il y a possibilité de diminuer, de remplacer, ou de supprimer le produit  en cause.

EN CONCLUSION

Il existe peut-être  d’autres causes qui nous échappent et qui pourraient se révéler occasionnellement, scientifiquement ou cliniquement…

Certaines  sécheresses de la bouche  pourraient  bien être  dues  à la tétanisation des canaux salivaires. c’est-à-dire, encore une conséquence  de la carence  en magnésium !

Ceci est une constatation clinique suffisamment nette et précise pour être prise  en compte.

Il convient de vérifier si l’on a d’autres manifestations traduisant la carence en magnésium (Cf article « Carences, les manifestations ?).

De toutes  les façons la prise de magnésium  ne fait courir aucun risque…

PRÉCAUTIONS et CONTRE-INDICATIONS:

  1. Bien boire : le mg s’élimine par le rein (et aussi par la transpiration).
  2. Dans tous les cas, afin de ne pas risquer de passer à côté, entre autres, d’une anémie ou d’un diabète… il est conseillé de faire pratiquer  un bilan médical, au minimum : numération formule sanguine, plaquettes,  ionogramme, urée, créatinine, sucre et albumine dans les urines,  voir, transaminases, bilan thyroïdien…

. 3. Tenir compte des contre-indications  absolues à savoir :

  • PARKINSON
  • INSUFFISANCE RÉNALE
  • MYOPATHIES
  • Très, très éventuelle allergie…